Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine - TnBA

Théâtre du Port de la Lune , Théâtre, danse, musique, marionnettes, cirque, théâtre des enfants...

Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

  • photo du spectalce Face à la mère d'Alexandra Tobelaim
  • photo du spectalce Face à la mère d'Alexandra Tobelaim
  • photo du spectalce Face à la mère d'Alexandra Tobelaim
  • photo du spectalce Face à la mère d'Alexandra Tobelaim
Face à la mère

Texte Jean-René Lemoine
Mise en scène Alexandra Tobelaim

Théâtre
4 > 8 décembre 2018

Du  mar 4 au sam 8 décembre 2018
Du mar au ven à 20h / sam à 19h

TnBA - Salle Vauthier – Durée estimée 1h35

Jeudi 6 décembre :
> Bord de scène
Temps d'échange avec l'équipe artistique
à l'issue de la représentation

Sur un texte sublime de Jean-René Lemoine, Alexandra Tobelaim imagine un spectacle choral, à la fois théâtral et musical, qui parvient à faire d’un sujet tabou – la mort de la mère – une expérience lumineuse.

La mère est morte, tragiquement, dans un pays lointain. Quelques années après, le fils choisit de lui donner rendez-vous, par-delà la mort, pour lui confier dans cet entretien différé tout ce qu’il n’a jamais su, jamais osé lui dire… Le texte de Jean-René Lemoine, que l’intéressé décrit comme une tentative d’« échappée vers la poésie », a littéralement happé la metteure en scène Alexandra Tobelaim, au point de s’imposer comme une évidence. Sur le plateau, trois acteurs composant un choeur, et trois musiciens qui interprètent une création d’Olivier Mellano : six garçons pour rendre hommage à cette Mère qui est ici l’unique figure de la femme possible, remplissant l’espace de son absence – ou de sa présence allégorique – fût-elle élémentaire ou musicale. Ode amoureuse d’un fils à celle qui lui a donné le jour, entêtant cheminement vers la lumière, Face à la mère offre une traversée pleine de respect et de félicité dans cette peur unique, viscérale, qu’est la mort de la Mère. Et parvient à faire d’un sujet tabou une oeuvre lumineuse et sans pathos. L’écriture de Jean-René Lemoine, délicat et vibrant lacis de sentiments et d’images, parvient à restituer cette relation à nulle autre pareille dans toute sa complexité et son évidence, cet amour impossible à dire.

Document(s) à télécharger 

Avec
Astérion (contrebasse et voix)
Yoann Buffeteau (batterie et voix)
Lionel Laquerrière (guitare et voix)
Olivier Veillon
Stéphane Brouleaux
Geoffrey Mandon

Musique
Olivier Mellano
Scénographie
Olivier Thomas
Costumes
Joëlle Grossi
 

Travail vocal
Jeanne-Sarah Deledicq
Lumières
Alexandre Martre
Régie son
Émile Wacquiez

Production compagnie Tandaim
Coproduction Théâtre du Jeu de Paume (Aix en Provence), Réseau Traverses Association de structures de diffusion et de soutien à la création du spectacle vivant en région Provence Alpes Côte d’Azur, le Pôle Arts de la Scène – Friche la Belle de Mai, Centre Dramatique de l’Océan Indien Théâtre du Grand Marché, Théâtre Durance-Scène conventionnée-Château-Arnoux/Saint-Auban, Théâtre Joliette scène conventionnée pour les expressions contemporaines, La passerelle- Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud.
Avec le soutien de l'ADAMI, du CENTQUATRE-PARIS et du FIJAD, Fond d'Insertion Professionnelle des Acteurs et de l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes et de la SPEDIDAM.

La compagnie Tandaim est conventionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la Région Provence-Alpes- Côte d’Azur et par la Ville de Cannes.
Elle est soutenue par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes.
Le texte de Face à la mère est publié aux Solitaires Intempestifs.

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page