Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine - TnBA

Théâtre du Port de la Lune , Théâtre, danse, musique, marionnettes, cirque, théâtre des enfants...

  • © Ceferino López
Théâtre
2 > 5 février
La vida es sueño
Texte Calderón de la Barca - Mise en scène Helena Pimenta

Du mardi 2 au vendredi 5 février
Mardi et vendredi à 20h30 / Mercredi et jeudi à 19h30

TnBA - Grande salle Vitez 
Durée 2h00

En espagnol surtitré en français

« Hélas malheureux ! Hélas infortuné ! Ô ciel ! Je voudrais savoir au moins, dans mon malheur, quel crime j’ai commis contre toi en naissant ! » Ce sont les larmes amères du plus célèbre monologue du théâtre espagnol. Ce chef-d’oeuvre de l’art baroque, écrit en 1635, tient dans une idée maîtresse : la vie est un songe, toute réalité n’est qu’illusion trompeuse. À l’instar de Shakespeare, Pedro Calderón de la Barca fait sien le questionnement de Prospero dans La Tempête (1611) : « Nous sommes de l’étoffe dont sont faits nos rêves et notre petite vie est entourée de sommeil. » Les protagonistes de l’histoire vont en faire l’expérience. Basile, roi de Pologne, fait enfermer son fils Sigismond. Les astres avaient prédit la mort de sa mère au moment où elle donnerait naissance à leur enfant. Dès lors, à la mort de la reine, le roi se réfugie dans l’occultisme. Endormi par un puissant narcotique, Sigismond devenu jeune homme va lutter, se réveiller et prendre conscience de lui-même. Mais que croire ? La réalité est-elle une fiction ou les rêves sont-ils la réalité ? Helena Pimenta, directrice de la Compagnie Nationale de Théâtre Classique d’Espagne (une Comédie-Française entièrement dédiée au Siècle d’or espagnol), nous prouve que cette oeuvre visionnaire n’a rien perdu de sa jeunesse ni de son souffle. Dans une très juste adaptation de Juan Mayorga, la mise en scène, toute en intensité, se déploie dans des décors et des costumes somptueux. Parmi une magnifique distribution de dix-neuf comédiens accompagnés par un quatuor d’excellents musiciens, Blanca Portillo, interprète de Pedro Almodóvar, Miloš Forman et Alejandro González Iñárritu, pénètre dans la peau du pauvre Sigismond et nous entraîne dans un monde vertigineux.

Avec
Pedro Almagro
Mónica Buiza
Rafa Castejón
Ángel Castilla
Alberto Gómez
David Lorente
Anabel Maurín
Joaquin Notario

Pepa Pedroche
Blanca Portillo
Marta Poveda
Luis Romero
Fernando Sansegundo
Jorge Vicedo
Óscar Zafra

Musiciens
Daniel Garay
(percussions)
Juan Carlos de Mulder
(guitare baroque)
Anna Margules
(flûte à bec),
Calia Álvarez
(viole de gambe)Texte
Calderón de la Barca
Traduction
Juan Mayorga
Mise en scène
Helena Pimenta
Chorégraphie
Nuria Castejón
Sélection et adaptation
musicale
Ignacio García

Lumières
Juan Gómez Cornejo
Costumes
Alejandro Andújar
Carmen Mancebo

Scénographie
Alejandro Andújar
Esmeralda Díaz
Conseil en vers et en mots
Vicente Fuentes

Production Compañía Nacional de Teatro Clásico de España

La presse en parle 

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page