Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine - TnBA

Théâtre du Port de la Lune , Théâtre, danse, musique, marionnettes, cirque, théâtre des enfants...

Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

  • photo du spectacle le fils de David Gauchard
  • photo du spectacle le fils de David Gauchard
Le fils

Texte Marine Bachelot Nguyen
Idée originale, mise en scène et scénographie David Gauchard

Théâtre
7 > 10 novembre 2018

Du mer 7 au sam 10 novembre
Mer à ven à 20h / Sam à 19h
TnBA – Salle Vauthier – Durée 1h10

Jeudi 8 novembre :
> Bord de scène
Temps d'échange avec l'équipe artistique
à l'issue de la représentation
 

Attention, spectacle-choc : histoire du glissement progressif d’une mère dans l’extrémisme catholique, portée par une comédienne et une écriture affûtées, Le fils ne laisse pas indemne.

C’est l’histoire d’une femme d’aujourd’hui, pharmacienne dans une ville de province qui, par l’intermédiaire de son mari, va être amenée à fréquenter des catholiques traditionalistes, et finir par s’épanouir dans le militantisme religieux. C’est l’histoire d’un glissement idéologique, de l’aveuglement dont cette femme va finalement faire preuve, notamment vis-à-vis de son fils… Ce fils auquel une épinette, sur scène, semble parfois prêter son timbre – la musique est d’Olivier Mellano –, ce fils omniprésent et invisible, absent, ou plutôt disparu, dont on va peu à peu apprendre l’histoire, le brûlant secret, de la bouche de sa mère. Seule sur scène, Emmanuelle Hiron incarne cette femme radicale avec une force telle qu’elle parvient à soulever notre empathie. Le lien qu’elle noue avec le public doit beaucoup, il est vrai, à la précision de la partition écrite par Marine Bachelot Nguyen, à l’acuité du regard et à la précision des situations que celle-ci fait se succéder en un montage serré. C’est le metteur en scène David Gauchard qui a sollicité l’auteure. Après un gros travail de documentation et d’interviews, ensemble, ils ont élaboré l'histoire. Il y avait pour eux urgence, en ces temps fanatiques, à travailler sur ce sujet, à dépeindre cette dérive psychologique et morale, à dire les clivages qui soustendent encore notre société, les haines ordinaires. Un spectacle qui interpelle.

Avec
Emmanuelle Hiron

Collaboration artistique
Nicolas Petisoff
Création lumière
Christophe Rouffy
Régie lumière
Alice Gill-Kahn
Création sonore
Denis Malard
Musique
Olivier Mellano
 

Enregistrement clavecin
Bertrand Cuiller
Voix
Benjamin Grenat-Labonne
Réalisation du décor
Ateliers du Théâtre de l’Union

Le texte du spectacle de Marine Bachelot Nguyen a été édité en 2017 chez Lansman Editeur / Collection « Théâtre à Vif »

Production L’unijambiste - Jérôme Bardeau & Nathalie Perrault
Diffusion La Magnanerie
Coproduction Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Théâtre de l’Union, CDN du Limousin
Avec le soutien du Théâtre Expression 7- Limoges, du Théâtre de Poche - Scène de territoire Bretagne Romantique & Val d'Ille - Hédé,  de l'Aire Libre - Saint-Jacques-de-la-Lande, du fonds SACD Musique de scène
La compagnie L’unijambiste tient à remercier les équipes du Festival des Franconphonies en Limousin, du CDN du Limousin, du Centre Culturel Jean Gagnant et du Théâtre Expression 7 de Limoges, de la Manufacture d'Avignon, L’Atelier Marc Ducornet pour la fabrication du clavecin, Guillaume Demeure, Jean-Louis Beauvieux, Maxime Combes, Eric Orthuon au Studio Cocoon pour l’enregistrement du clavecin, Nicolas Dick au Studio du Puits pour le mixage des morceaux, Agathe Jeanneau, Philippe Labonne et Séraphim Ruiz, Melchior Mourlon-Caffin, Zacharie Brunel, Mathis Dusserre, Andréas Fabre et leurs parents.
À Pierre Ménasché

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page