Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine - TnBA

Théâtre du Port de la Lune , Théâtre, danse, musique, marionnettes, cirque, théâtre des enfants...

Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

  • Photo du spectacle Preparatio Mortis
  • Photo du spectacle Preparatio Mortis
  • Photo du spectacle Preparatio Mortis
Preparatio Mortis

Conception Jan Fabre / Troubleyn
Chorégraphie Jan Fabre et Annabelle Chambon

Danse
10 > 12 octobre 2018

Du mer 10 au ven 12 octobre
Mer et jeu à 19h30 / ven à 20h30
TnBA – Grande salle Vitez – Durée 50 min
 

Le FAB met Jan Fabre à l’honneur. Avec le solo Preparatio Mortis, le chorégraphe et plasticien flamand
livre une hypnotique méditation sur l’intensité de la vie.

Figure essentielle autant que sulfureuse de la scène artistique contemporaine, le chorégraphe, plasticien et metteur en scène flamand Jan Fabre est à l'honneur dans le cadre du FAB. Deux solos et une pièce pour ensemble donnent la pleine (dé)mesure d'une oeuvre obsédée par le corps, et qui ne recule devant rien pour affirmer sa viscérale vitalité. Preparatio Mortis, solo composé pour Annabelle Chambon en 2005, puis développé en 2010, aborde ainsi le tabou de la mort pour l'envisager comme force d'énergie positive : « La mort nous pousse à avoir une vision plus complète, plus intense sur la vie », explique Jan Fabre. Non plus soustraite aux regards mais au contraire exhibée, elle l’est sous forme d’un décor sublime : un cénotaphe envahi de milliers de fleurs jaunes, rouges, mauves etblanches, qui semblent respirer et prendre vie à mesure qu’une danse féline, puis furieuse, ressuscite l’interprète – suivant aussi la respiration de la musique, comme en apesanteur, composée pour orgue par Bernard Foccroule (l’actuel directeur du festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence). Hymne quasi surréel à la transformation et à l'utopie, Preparatio Mortis célèbre d’abord l’indispensable intensité de la vie.

Document(s) à télécharger 

Avec
Annabelle Chambon

Composition musicale, enregistrement et exécution
Bernard Foccroulle Toccata (2001) joué par Bernard Foccroulle sur l'orgue de la cathédrale de Bruxelles /
Spiegel (2005) joué par David Boos sur l'orgue Renaissance de la Grande Eglise à Alkmaar
Capriccio sopra Re-Fa-Mi-Sol (1986) joué par Benoît Mernier sur l'orgue choral de Muri
 

Pulchra es (2009) joué par Bernard Foccroulle sur l'orgue Silbermann à Saint-Thomas, Strasbourg
Ornamented Flutes (2007) joué par Bernard Foccroulle sur l'orgue Thomas dans le temple du Bouclier, Strasbourg
Fantasia sopra « Da pacem Domino » (1999), joué par Bernard Focrroulle sur l'orgue Renaissance à Saint-Jacques, Liège

En coréalisation avec L’Opéra National de Bordeaux et le Carré – Colonnes
Production Troubleyn/Jan Fabre (Anvers, BE), Romaeuropa Festival, Next Festival

Dans le cadre du

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page