Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine - TnBA

Théâtre du Port de la Lune , Théâtre, danse, musique, marionnettes, cirque, théâtre des enfants...

Un break à Mozart 1.1

Après OPUS 14 présenté en janvier 2016 au TnBA, Kader Attou nous revient avec une folle rencontre entre la danse hip-hop et Mozart. Un break à Mozart 1.1 est un dialogue inédit, une histoire d’amour entre deux univers que tout semble à priori opposer. Sur scène, 10 danseurs de la compagnie Accrorap et 10 musiciens de l’Orchestre des Champs-Elysées entremêlent les genres, croisent savamment tous les styles sur deux oeuvres majeures, Don Giovanni et Le Requiem.

Date(s) 
Jeudi, 9 Novembre, 2017 - 20:00
Vendredi, 10 Novembre, 2017 - 20:00
Samedi, 11 Novembre, 2017 - 20:00

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

Bacchantes, prélude pour une purge

Née au Cap-Vert et installée à Lisbonne, la danseuse et chorégraphe Marlene Monteiro Freitas fascine par son langage d’une vitalité débordante et intense. Sa formation d’excellence à l’école P.A.R.T.S. d’Anne Teresa de Keersmaeker à Bruxelles n’a pas entamé son naturel sauvage et flamboyant. De chorégraphie en performance, elle joue sur l’étrangeté et s’autorise toutes les audaces avec un art consommé de la provocation et une gestuelle libérée et frondeuse (D'ivoire et de chair en 2014 au TnBA).

Date(s) 
Mercredi, 18 Octobre, 2017 - 19:30
Jeudi, 19 Octobre, 2017 - 19:30

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

nicht schlafen

Huit hommes et une femme réunis autour de cadavres de chevaux pour une sorte de rituel païen. On pense au Sacre du printemps et au sacrifice de l’Élue. Tendres duos, trios à la violence diffuse, corps-à-corps enchevêtrés, saisissants mouvements de groupes… Tout est danse dans nicht schlafen (« ne pas dormir »), une danse incessante et virtuose, sauvage et intimiste.

Date(s) 
Mercredi, 25 Avril, 2018 - 19:30
Jeudi, 26 Avril, 2018 - 19:30
Vendredi, 27 Avril, 2018 - 20:30

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

Vers un protocole de conversation ?

Un homme parle et une femme danse. Lui, élégant, bavard, parle de tout et de rien – des autoroutes en Belgique, du flux de souvenirs qui trottent dans sa tête… –, questionne : « Tu m’aimes ? ». Elle, crâne rasé, muette, parle avec son corps et ne prononce pas un mot. Le rythme des mouvements, précis, épurés, fait écho à une parole qui interroge – beaucoup – et qui poétise de manière fine et décalée. Se cherchant comme des amants, les deux partenaires s’accordent, se désaccordent, recommencent pour s’approcher encore. Comment communiquer quand on n’a pas le même langage ?

Date(s) 
Jeudi, 9 Mars, 2017 - 20:30
Vendredi, 10 Mars, 2017 - 20:30

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

Moeder

Dans la famille Peeping Tom, je voudrais la mère ! Après Vader (le père en flamand), présenté au TnBA en mai 2015, la compagnie de danse-théâtre bruxelloise continue les présentations de famille avec Moeder, (la mère), second volet d’une trilogie familiale Père-Mère-Enfants. Depuis près de quinze ans, les metteurs en scène et chorégraphes Gabriela Carrizo et Franck Chartier nous régalent de spectacles qui mêlent imagination renversante, virtuosité inouïe et acrobaties improbables. La vieillesse est un naufrage, dit-on.

Date(s) 
Mercredi, 5 Avril, 2017 - 19:30
Jeudi, 6 Avril, 2017 - 19:30
Vendredi, 7 Avril, 2017 - 20:30

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

Nos Solitudes

Julie Nioche nous convie à un spectacle délicat, une chorégraphie qui fait basculer nos perceptions de l’espace et du mouvement. Suspendue dans les airs, au milieu d’une forêt de câbles et de poids, la danseuse s’élève, ondule, plane, se déploie, se repose, retombe… Fragile équilibriste tentant d’explorer l’apesanteur, elle évolue entre liberté et contrainte, au coeur d’un dispositif dont elle dépend tout autant qu’elle lui donne vie. L’équilibre apparent de l’installation et sa suspension dans l’espace semblent ne tenir qu’au mouvement millimétré de cette belle faussement endormie.

Date(s) 
Mardi, 15 Mars, 2016 - 20:30
Mercredi, 16 Mars, 2016 - 20:30

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

OPUS 14

En 1994, Kader Attou, vingt ans, déboulait à la Biennale de la danse de Lyon avec Athina, un spectacle né de la rencontre entre sa pratique et la danse classique. Vingt ans plus tard, après The Roots (2013), ode magistrale au hip hop, le directeur du Centre Chorégraphique National de La Rochelle convoque sur le plateau pour son dernier spectacle, OPUS 14, seize danseurs, tous plus doués les uns que les autres, dans une chorégraphie à l’invention gestuelle inouïe, placée sous le signe du rythme et de l’humain.

Date(s) 
Mardi, 19 Janvier, 2016 - 20:30
Mercredi, 20 Janvier, 2016 - 19:30
Jeudi, 21 Janvier, 2016 - 19:30
Vendredi, 22 Janvier, 2016 - 20:30

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

Bliss

Dans une ambiance volontairement festive, proche des boîtes de nuit, Anthony Egéa épouse les fantasmes et les extravagances des danseurs noctambules. Il explore l’état de transe caractéristique des dance floors où le son emballe le rythme cardiaque. Les mouvements s’y font frénétiques, les corps s’abandonnent, exultent, les esprits désinhibés s’oublient, l’adrénaline monte jusqu'à la libération collective, jusqu’à l’extase (bliss en anglais).

Date(s) 
Vendredi, 12 Décembre, 2014 - 20:30

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

De Marfim e carne

Bomba Suicida, tel est le nom, un rien provocateur, du plus explosif des collectifs d’artistes portugais. La danseuse et chorégraphe Marlene Monteiro Freitas a grandi au Cap-Vert dont elle conserve des souvenirs de carnaval flamboyant et sans doute des visions de jungle merveilleuses. Sa formation d’excellence à l’école P.A.R.T.S. d’Anne Teresa de Keersmaeker à Bruxelles, n’a pas entamé son naturel sauvage et direct. Celle qui dit aimer les « créatures hybrides » a su imposer sa présence animale auprès des chorégraphes François Chaignaud et Cécilia Bengolea ou Boris Chamartz.

Date(s) 
Jeudi, 4 Décembre, 2014 - 19:00

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

La Hogra

Sensible aux récents soulèvements des peuples en Egypte, Lybie, Tunisie, et aux manifestations en Algérie, Maroc, Mauritanie, Jordanie…, Hamid Ben Mahi questionne la « Hogra », mot arabe qui désigne l’oppression politique subie par un peuple. Après La Géographie du danger où il abordait la condition épuisante d’un clandestin, le chorégraphe et danseur se penche sur les comportements humains générés par cette atteinte à la dignité.

Date(s) 
Vendredi, 21 Novembre, 2014 - 20:00

Partager sur Facebook Cliquez-ici pour partager cette page

Partager sur twitter Cliquez-ici pour partager cette page

Pages