Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine – TnBA

Centre dramatique national, théâtre, danse, théâtre en famille


Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

As Comadres

D’après Les Belles-Sœurs de Michel Tremblay
Livret, paroles et mise en scène René Richard Cyr
Musique Daniel Bélanger
Direction musicale Wladimir Pinheiro
Supervision artistique de la version brésilienne et direction des actrices Ariane Mnouchkine

Théâtre
07 > 11 décembre

Mar et merc à 20h30
Jeu et ven à 19h30
Sam à 15h et 19h30

TnBA - Grande salle Vitez
Durée 1h45

En collaboration avec le Groupe Sud Ouest, dans le cadre de la saison Ressources Bordeaux 2021

Dégustation des vins Blaye Côtes de Bordeaux
Jeudi 9 décembre à l'issue de la représentation

Germana, Linda, Mariangela et leurs amies vous ouvrent leur cuisine dans cette comédie musicale haute en couleur où vingt comédiennes se partagent le plateau sous la direction d’Ariane Mnouchkine.

Germana a gagné un million de timbres de réduction. Pour l’aider à les coller dans le catalogue qui lui permettra de redécorer sa maison surannée, elle fait appel à ses voisines, ses amies et ses parentes. Entre mesquinerie et solidarité féminine se dessine alors un portrait collectif de femmes oscillant entre soumission et rébellion contre une société qui les relègue au second plan. Créé à Rio de Janeiro, version brésilienne de l’adaptation musicale de René Richard Cyr et Daniel Bélanger des Belles-Sœurs du Canadien Michel Tremblay, et dirigé par Ariane Mnouchkine, As Comadres se joue du temps et de la géographie pour porter sur la scène l’énergie frondeuse d’une bande de femmes moins ordinaires qu’on pourrait le croire. Unies dans leur diversité, âgées de 20 à 87 ans, elles ouvrent leur cuisine et leur coeur pour nous montrer un état du monde qui va bien au-delà du Québec des années 1960 où se déroulait l’action de la pièce originale, ou de la banlieue de Rio de Janeiro où cette version la transporte. C’est cette universalité, et un désir ardent de soutenir des artistes brésiliennes fragilisées par l’évolution politique de leur pays, qui a incité Ariane Mnouchkine à les accompagner dans cette première collaboration avec une autre troupe que le Théâtre du Soleil. Mettant en oeuvre la solidarité que Germana et ses amies incarnent sur scène, As Comadres rappelle avec bonheur que la joie peut être un acte de résistance, et que les révolutions peuvent commencer dans les cuisines – ou sur un plateau de théâtre.

Document(s) à télécharger 

Avec, en alternance
Ana Achcar, Sirleia Aleixo
Thallyssiane Aleixo, Janaína Azevedo,
Gabriela Carneiro da Cunha, Juliana Carneiro da Cunha,
Julia Carrera, Maria Ceiça,
Fabianna de Mello e Souza, Sonia Dumont,
Iza Eirado, Laila Garin, 
Ariane Hime, Beth Lamas,
Julia Marini, Leticia Medella,
Leda Riba, Flavia Santana,
Ana Paula Secco, Lilian Valeska,
Gillian Villa

Les anges au Brésil
Thayane Aleixo, Suelen Nom,
Nina Rosa, Amanda Tedesco

Piano
Catherine Henriques
Percussions
Georgia Câmara ou Karina Neves
Basse
Marcello Sader
Livret en portugais
Julia Carrera
Paroles des chansons en portugais
Wladimir Pinheiro et Sonia Dumont
Décor original
Jean Bard
Adaptation brésilienne du décor
Mina Quental avec l’aide d’Ana Clara Albuquerque, Mariana Castro, André Salles et Willian Eduardo dos Santos

Costumes
Thiago Ribeiro avec l’aide d’Ana Flávia Massada
Lumière
Hugo Mercier Bosseny et João Gioia Son João Gabriel Mattos
avec l’aide d’Adriana Lima
Assistanat à la mise en scène
Hélène Cinque, Tomaz Nogueira da Gama
Enregistrement et montage vidéo
Jeanne Dosse

Production Au Brésil, Lindsay Castro Lima avec l’aide de Luciano Lima, Julia Carrera, Juliana Carneiro da Cunha, Fabianna de Mello e Souza ; FMS Producoes Artisticas ; Pagu Produções Culturais
En France, Théâtre du Soleil, avec le TNP - Villeurbanne ; Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine ; Groupe Sud Ouest ; Théâtre de Gascogne - Mont‑de‑Marsan
Avec l’aide du Consulat général de France à Rio-de-Janeiro et de l’ONDA (en cours).
Avec le soutien de Bordeaux Métropole, dans le cadre du plan de relance.
Avec l’aide de la Fondation L’Accompagnatrice