Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine – TnBA

Centre dramatique national, théâtre, danse, théâtre en famille

Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

Qui a tué mon père

Texte Édouard Louis
Mise en scène Stanislas Nordey

Théâtre
15 > 18 octobre

 

mar, ven à 20h30 / jeu, mer à 19h30

TnBA - Grande salle Vitez
Durée 1h50

Stanislas Nordey met en scène et interprète le roman d’Édouard Louis, Qui a tué mon père, dans un monologue intime et intense : « L’histoire de ton corps accuse l’histoire politique. »

Assis à une table, la tête dans ses mains, un homme semble pensif. Face à lui, son fils, dans un long monologue de réconciliation, retrace leur vie commune. La vie d’une certaine classe ouvrière d’une petite ville défavorisée du nord de la France. Aujourd’hui. Il regarde son père et évoque la manière dont ce corps en est arrivé, encore jeune, à un tel délabrement. Troisième roman du phénomène littéraire Édouard Louis, fruit d’une commande de Stanislas Nordey, Qui a tué mon père est bouleversant. L’auteur y décrypte les mécanismes de domination qui broient les êtres et leurs relations et dit la détresse d’une population qui, à l’instar de son père, est vouée à une « mort sociale ». Il dit la vie, le quotidien des classes populaires, des « sans-dents », des sans-voix. Cette littérature de la confrontation sied à merveille à l’acteur-metteur en scène : « Il avance masqué Édouard, c’est sa force et sa singularité, il y a une ligne de force secrète dans son écriture… Dans Qui a tué mon père, il échappe à son propre récit, c’est très beau, tragique au sens archaïque, il s’agit de tous les pères et de tous les fils. Il dépasse l’autofiction. Il me bouleverse car il m’emmène à un endroit inouï, inattendu, inconnu car lui-même est sur une ligne de crête, un endroit dangereux et je trouve ça beau. »

Avec
Stanislas Nordey

Collaboratrice artistique
Claire ingrid Cottanceau
Scénographie
Emmanuel Clolus
Lumière
Stéphanie Daniel
Composition musicale
Olivier Mellano
Son
Grégoire Leymarie

Clarinettes
Jon Handelsman
Sculptures
Anne Leray
et Marie-Cécile Kolly
Avec la participation amicale de
Wajdi Mouawad
Décors et costumes
Ateliers du Théâtre National de Strasbourg

Production Théâtre National de Strasbourg
Coproduction La Colline – théâtre national
D’après le livre d’Édouard Louis Qui a tué mon père, © 2018 Tous droits réservés, publié aux Éditions du Seuil.