Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine – TnBA

Centre dramatique national, théâtre, danse, théâtre en famille


Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

  • Un Ennemi du peuple
  • Un Ennemi du peuple
  • Un Ennemi du peuple
Un Ennemi du peuple

De Henrik Ibsen
Texte français Éloi Recoing
Mise en scène Jean-Fançois Sivadier
Collaboration artistique Nicolas Bouchaud et Véronique Timsit

Théâtre
18 > 22 mai

 

Du mardi au samedi à 19h30

TnBA –  Grande salle Vitez
Durée 2h45 sans entracte

Scandale sanitaire dans une station thermale de Norvège. Faut-il préserver la machine économique ou la santé publique ? 120 ans après sa création, la pièce d’Ibsen garde la virulence d’une bonne gifle salutaire – et comique.

Le docteur Tomas Stockmann et son frère Peter, préfet local, ont fondé un petit établissement de bains à l’économie florissante, qui garantit la prospérité de leur ville bourgeoise. Mais voilà qu’une bactérie découverte dans l’eau vient littéralement tout empoisonner. Faut-il fermer les bains pour préserver la santé de ses usagers ? Ou fermer les yeux pour préserver celle de leur portefeuille ? Ibsen aurait voulu anticiper notre époque qu’il ne s’y serait pas mieux pris : menace écologique, mensonge politique, lanceurs d’alerte, manipulation de l’opinion publique, tout y est. Mais si la pièce de « l’homme le plus en colère d’Europe » conserve aujourd’hui encore toute sa force de frappe, c’est d’abord parce qu’elle se garde bien de prendre parti et qu’elle repose sur une galerie de personnages complexes dont les conflits sont aussi violents que drôles. Un Ennemi du peuple tient en effet autant du thriller politique que de l’agit-prop et du vaudeville, et la première pollution qu’elle s’efforce de déboulonner, c’est l’inertie d’une bourgeoisie boursoufflée d’idéaux et incapable d’action. Tambour battant et avec une énergie viscérale, Jean-François Sivadier mène sa troupe dans ce nouveau spectacle sombre et joyeux, grande bouffée d’oxygène, de rire et de réflexion pour faire face aux défis du monde contemporain.

Avec
Sharif Andoura
Cyril Bothorel
Nicolas Bouchaud
Stephen Butel 
Cyprien Colombo
Vincent Guédon
Jeanne Lepers
Agnès Sourdillon 

et Valérie de Champchesnel
et la participation de
Julien Le Moal, Christian Tirole

Scénographie
Christian Tirole et Jean-François Sivadier
Lumières
Philippe Berthomé, Jean-Jacques Beaudouin
Costumes
Virginie Gervaise
Son
Ève-Anne Joalland
Accessoires
Julien Le Moal
Maquillage
Noï Karuna
Régisseuse habilleuse
Valérie de Champchesnel
assistanat à la mise en scène
Véronique Timsit, Rachid Zanouda

Régie générale
Bernard de Almeida
Électricien poursuiteur 
Manuel Boibien
Construction du décor
Ateliers MC2 : Grenoble
Peinture du décor
Blandine Leloup, Catherine Rankl
Administration et diffusion
François Le Pillouer

 

Production déléguée Cie Italienne avec Orchestre
Coproduction MC2 : Grenoble ; Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre National de Strasbourg ; Théâtres de la Ville du Luxembourg ; Le Théâtre de Caen ; Le Quai-CDN Angers Pays de la Loire ; La Criée - Théâtre National de Marseille ; Théâtre Firmin Gémier - La Piscine
La compagnie Italienne avec Orchestre est aidée par le ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, au titre de l’aide aux compagnies et ensembles à rayonnement national et international.
Création du spectacle à la MC2 : Grenoble le 7 mars 2019.
La nouvelle traduction d’Un Ennemi du peuple commandée à Éloi Recoing par la compagnie est éditée chez Actes Sud-Papiers.
Remerciements aux éditions Fario de nous avoir donné la permission d’utiliser des passages de l’ouvrage de Günther Anders, La Violence : oui ou non (2014).
Remerciements à La Colline – Théâtre national, MC93 Bobigny, Théâtre National de Bretagne, Théâtre 71 de Malakoff