Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine – TnBA

Centre dramatique national, théâtre, danse, théâtre en famille

Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

Les artistes compagnons et compagnonnes

Il y a ceux qui passent comme des cigognes, d’autres qui habitent les lieux au long cours, ce sont les compagnons, les hôtes du théâtre. Au fil des années, s’est constituée au TnBA une famille d’artistes qui présentent leurs spectacles, répètent dans les murs, mènent des actions sur le territoire, rencontrent des élèves, donnent des cours, rêvent à de nouvelles aventures artistiques et échangent en toute simplicité au bar du théâtre avec le public. Ce sont nos compagnons. Un théâtre c’est cet endroit d’échanges intenses, de départs et de retours, d’épopées rêvées, de mélanges d’identités, de bandes et de solitaires, de récits d’ici et d’ailleurs. Parmi eux, il y a l’ancienne élève de l’éstba, Julie Teuf. Elle proposera, l’année prochaine Peter Pan, une création en décentralisation avec les jeunes comédiens sortants de l’école. Le collectif OS’O répètera sa prochaine création ; Baptiste Amann présentera le troisième volet de sa trilogie Des territoires ; Julien Duval créera Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu en novembre 2019 ; Le Denisyak ouvrira la saison avec Scelus [Rendre beau] à l’automne 2019 et prolongera ses rendez-vous avec le public en imaginant de nouvelles surprises ; Bénédicte Simon et Julien Duval imagineront des lectures à partir d’auteurs contemporains. Enfin, l’ensemble des artistes compagnons participera à la collecte de vos souvenirs marquants d’expérience théâtrale. Notre port est votre port, ses habitants compagnons de longue date sont vos hôtes.

Baptiste Amann
Auteur, metteur en scène et comédien, Baptiste Amann est né en 1986. Il suit une formation à l’ERAC de 2004 à 2007. À sa sortie, il travaille en tant qu’acteur avec des metteurs en scène d’horizons très différents : Jean Pierre Vincent, Anne Alvaro, David Lescot, Daniel Danis, William Nadylam, Hubert Colas, Antoine Bourseiller, Bruno Fressinet, Olivier Bruhnes, Jean-François Peyret, Judith Depaule, Linda Blanchet. Il est un membre actif de l’Institut de recherches menant à rien (IRMAR) et cofondateur de L’outil, plateforme de production, avec Solal Bouloudnine, Victor Lenoble et Olivier Veillon. Il écrit régulièrement pour le metteur en scène Rémy Barché : Les Fondamentaux (2015), DETER’ (2015) et La Truite (2016). En 2016, il crée le premier volet de sa trilogie Des territoires, intitulé Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise). En 2017 il crée Des Territoires (… D’une prison l’autre…) deuxième volet de sa trilogie, au théâtre du Merlan à Marseille dans le cadre du Festival Actoral.
En 2018 il écrit Rapport sur toi pour le spectacle de sortie des élèves de la Comédie de Reims mis en scène par Rémy Barché en Juin 2019. A l’été 2018, avec Morgan Helou (administrateur), il créé l’ANNEXE qui est une structure administrative jumelle de l’Outil et qui produira désormais ses spectacles. Il intervient également dans les écoles supérieures d’art dramatique (ERACM, éstba) en qualité d’auteur-metteur en scène.
En 2019 il créera le dernier volet de sa trilogie : Des Territoires (… Et tout sera pardonné ?) à la Comédie de Béthune.
Associé à la Comédie de Reims entre 2015 à 2018, il est désormais associé à la Comédie de Béthune, au Théâtre Merlan à Marseille, et plus récemment « compagnon » du TnBA.
Il est édité chez Théâtre-Ouvert/Tapuscrits.

Julien Duval
Julien Duval a été formé à l’ERAC et a joué devant les caméras de Cristina Pinheiro, Gilles Bannier ou Fabrice Gobert. Mais c’est au théâtre qu’il joue le plus, notamment avec
Alexandra Tobelaim, et surtout avec Catherine Marnas ; il est souvent son assistant, au théâtre et à l’opéra. Il a mis en scène presque exclusivement des auteurs contemporains (Duras, Chartreux, Fo…) et dernièrement il a monté deux spectacles encore en tournée : Alpenstock de Rémi de Vos, et La Barbe Bleue de Jean-Michel Rabeux, un spectacle jeune public créé pour le TnBA, joué 150 fois en 3 ans.
En 2018, il met en scène Os Malaquias d’après le roman d’Andréa Del Fuego dont une tournée est prévue au Brésil en août 2019. Pour la saison 18/19, il joue dans La Nostalgie du futur et 7 d’un coup mis en scène par Catherine Marnas.
En 2017, Julien Duval et Carlos Martins fondent Le Syndicat d’Intiative et portent leur premier projet commun Dans ma maison de papier, j’ai des poémes sur le feu qu’ils créeront en 2019 au TnBA.

Bénédicte Simon
Bénédicte Simon suit une formation de comédienne, à Bordeaux, au Cours Florent et au Conservatoire d’Art Dramatique en section professionnelle, et à Paris, au cours d’Annie Noël. Pendant huit ans, elle travaille avec la Compagnie du Marché aux Grains dirigée par Pierre Diependaële et joue notamment dans Le Double Café d’après Goldoni et Fassbinder, Maîtres et valets d’après des textes du XVIIIe siècle.
Elle collabore avec l’association des Théâtrales des Jeunes qui développe des projets pédagogiques principalement en milieu rural, en direction d’élèves d’écoles primaires, de collèges et de lycées.
Elle travaille avec Catherine Marnas depuis 2005, en tant que comédienne dans Lignes de faille, Le banquet fabulateur, Lorenzaccio, 7 d'un coup, La nostalgie du futur et dans la prochaine création de Catherine Marnas A Bright Room Called Day ... Une chambre claire jour. Elle est son assistante à la mise en scène pour Si un chien rencontre un chat (texte de Koltès), N’enterrez pas trop vite Big Brother de Driss Ksikes.

Julie Teuf
C’est à la faculté des Arts du Spectacle d’Amiens que Julie découvre le théâtre, sous la direction de Fred Egginton et Jérôme Hankins ; elle rejoint alors la classe d’Art Dramatique du CRR d’Amiens. En 2010, elle intègre la seconde promotion de l’éstba, dirigée par Dominique Pitoiset et Gérard Laurent, et achève ses trois années d’études par un Machine Feydeau éclatant, mis en scène par Yann-Joël Collin et Eric Louis.
Fraîchement diplômée, Julie présente Claustria, création adaptée du roman de Régis Jauffret, qu’elle joue dans le cadre du Festival Novart. En 2014, elle joue dans Dans la République du Bonheur, mis en scène par Marcial Di Fonzo Bo et Elise Vigier. Elle travaille ensuite sous la direction de Catherine Marnas pour Le Banquet Fabulateur et Les Comédies Barbares, puis rejoint La Bibliothèque des Livres Vivants de Frédéric Maragnani. Elle joue dans L’Héritier de Village puis Le Cid, créés par Sandrine Anglade ; rencontre le Collectif Crypsum ainsi que le Groupe Apache pour deux Banquets Littéraires présentés à la Manufacture Atlantique ; et rejoint Les Petites Madames en 2017 pour jouer dans George Kaplan. Julie travaille toujours avec Fred Egginton et son Cabaret Grabuge notamment sur Les Bacchantes et Dunsinane. En 2019, elle jouera avec le collectif Denisyak dans Scelŭs [Rendre beau], puis sous la direction de Renaud Diligent dans Dimanche Napalm.
En plus de son travail de comédienne, Julie écrit et anime de nombreux ateliers. En 2018, elle devient professeure au Cours Florent Bordeaux. Elle travaille actuellement à la création de sa compagnie Nous étions 8 dans l’ascenseur ; et en 2020, elle s’essaiera pour la première fois à la mise en scène en dirigeant les élèves sortant de la quatrième promotion de l’éstba dans une adaptation de Peter Pan, produite par le TnBA.

Le Denisyak
Né en 2010 de la rencontre du comédien et metteur en scène Erwan Daouphars avec l’autrice et comédienne Solenn Denis, le Collectif Denisyak c’est cette hydre à deux têtes qui s’accoquine, de création en création, avec différents artistes qui se rassemblent autour de l’écriture de Solenn et de ses pièces de théâtre à peine nées. Ensemble, ils allient forces et compétences, multiplient les visions et envies, et ainsi font des créations en millefeuille où chacun peut penser/vivre/ressentir/expérimenter le texte afin d’ouvrir un tas de possibles à éprouver au plateau, jusqu’à trouver les lignes de force à donner à l’architecture de cette création. Puis, faire grandir ce brasier ardent et finir d’enterrer la figure du metteur en scène comme être unique et divin possédant « la » vision. En faisant de l’autrice une co-équipière, une nouvelle façon d’envisager le travail au plateau apparaît. Car avoir l’autrice sous la main, c’est posséder toutes les clefs du texte, mais aussi la possibilité de réécrire avec elle ce qui se passe au plateau jusqu’à la dernière minute dans une cohérence dramaturgique inébranlable, solidement ficelée par ce troisième oeil. Et la dramaturgie est plastique également, car en écrivant il naît des images. Le Collectif alors, après les avoir mis en discussion, les façonne à la scène. Erwan, l’autre tête de l’hydre, est, au plateau, au plus proche des comédiens et fait de la direction d’acteurs à l’oreille presque. Comme un capitaine d’équipe qui joue sur le terrain.
En 2012, une collaboration débute avec la Compagnie du Soleil Bleu de Laurent Laffargue au sein de la Pépinière du Soleil Bleu et du Glob Théâtre. Dans ce cadre, Ils créent SStockholm puis Sandre de Solenn Denis.
Puis en 2014, Le Denisyak s’ancre dans la Région Aquitaine. Dans le cadre du Festival ADO au CDN de Vire, Pauline Sales et Vincent Garanger commandent au Denisyak le spectacle Spasmes. En 2016, ils reprennent Sandre de Solenn Denis au TnBA puis au Festival d’Avignon et à La Maison des Métallos à Paris.
En janvier 2019, Le Denisyak recrée SStockholm au TnBA. En octobre 2019, à l’occasion du Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB), il présentera sa nouvelle création : Scelŭs [Rendre beau] de Solenn Denis.

Collectif OS’O
Installés à Bordeaux, Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Baptiste Girard, Tom Linton ont créé le Collectif OS’O (On S’Organise) en 2011. Au sortir de l’éstba (école supérieure de théâtre de Bordeaux, Aquitaine), ces cinq comédiens ont eu envie de construire une aventure théâtrale collective. En janvier 2011 ils créent L’Assommoir, d’après Zola, au TnBA (Théâtre national de Bordeaux Aquitaine) avec le metteur en scène berlinois David Czesienski, rencontré lors d’un échange avec l’école de mise en scène Ersnt Busch de Berlin durant leur formation. En mars 2012 ils créent Débris au TnBA, première pièce de l’auteur anglais Dennis Kelly mise en scène par Baptiste Girard. La même année Roxane Brumachon, Bess Davies et Mathieu Ehrhard créent Il Faut Tuer Sammy d’Ahmed Madani, spectacle jeune public tout terrain qui a joué une centaine de fois dans les écoles, médiathèques et petites salles de théâtre de la région Aquitaine. Tom Linton écrit et joue Retenu, monologue d’un retenu du centre de rétention de Vincennes, s’adressant au juge des libertés.
En 2014, ils réinvitent David Czesienski à collaborer avec eux pour le spectacle Timon/Titus, créé en novembre 2014 au Champ de Foire de Saint André de Cubzac. Spectacle lauréat du prix du jury et du prix du public du festival Impatience 2015. Ce spectacle pose la question : « Doit-on payer ses dettes ? » autour des deux pièces Timon d’Athènes et Titus Andronicus de Shakespeare ainsi qu’un essai de l’anthropologue David Graeber. Ils ont créé en octobre 2016 au Champ de Foire à Saint-André-de-Cubzac un spectacle jeune public tout terrain, en retrouvant l’auteur anglais Dennis Kelly et sa pièce Mon prof est un troll. En janvier 2018, ils créent Pavillon Noir écrit par le collectif Traverse qui s’intéresse au thème de la piraterie.
Le compagnonnage que le Collectif poursuit depuis 3 ans avec le Champ de Foire de Saint-André-de-Cubzac (33) s’achève en juin 2017. Ils ont mené sur ce territoire de nombreux ateliers à destination de différents publics, ont créé et répété leurs spectacles et ont inventé différentes formes comme des visites de domaine viticole, une réalisation d’une Web Fiction avec des amateurs de la ville…