Aller au contenu principal

Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine – TnBA

Centre dramatique national, théâtre, danse, théâtre en famille


Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

sud ouest printemps inexorable

Après 5 mois consécutifs de fermeture
et 119 représentations annulées pour 21 spectacles

Le printemps est inexorable - Pablo Neruda

Spectacles à Bordeaux : « Ça fait un an que nos salles sont fermées, or le virus continue à circuler »

Mi-manifestation en faveur des métiers de la culture, mi-succession de petits spectacles,l’événement « Le Printemps est inexorable » a mobilisé quelques 200 personnes ce samedi 20 mars devant le TNBA (Théâtre national Bordeaux Aquitaine). En question, l’impossibilité de rouvrir pour les théâtres, les salles de concerts ou les cinémas, vécue comme une « injustice ». « Cela fait un an, quasiment sans interruption, que nos établissements sont fermés, or le virus continue de circuler », pose Catherine Marnas.

« Méprisés »

La directrice du TNBA raconte comment un courrier a été envoyé en janvier par plusieurs structures professionnelles au gouvernement pour proposer des mesures permettant de rouvrir en limitant les risques. « Nous n’avons même pas reçu de réponse. Au contraire, aujourd’hui où 16 départements sont reconfinés, la liste des commerces jugés essentiels a été élargie aux coiffeurs ou aux concessions automobiles mais pas aux lieux de culture. Acheter une voiture, est-ce plus important qu’aller au théâtre ou au cinéma ? »

Une vision soutenue par le maire, Pierre Hurmic, venu « confirmer son soutien aux acteurs culturels » : « On ne remédiera pas aux problèmes psychiques de notre pays sans vous. Nous avons effectué plusieurs démarches auprès de Roselyne Bachelot afin de faire de Bordeaux une ville pilote pour des protocoles sanitaires moins contraignants. Nous n’avons pas eu un début de réponse. Si vous vous sentez méprisés, sachez que nous avons aussi ce sentiment. » Dans le public on croise des personnalités travaillant pour le Département, la Région ou la Drac qui acquiescent.

Pour le reste l’après-midi a alterné lectures de textes (du « Cyrano » de Jean Rostand à Baptiste Amann, auteur associé au TNBA), chansons ou danse : une chorégraphie conçue par des élèves de l’Ecole supérieure de théâtre Bordeaux-Aquitaine ayant travaillé avec une ex-danseuse de Pina Bausch. Le tout, dans une ambiance très bon enfant. Catherine Marnas n’exclut pas de renouveler l’opération. « On tiendra jusqu’à ce qu’on nous entende. »

Sud-Ouest - 20 mars 2021 / Christophe Loubes

En savoir + sur la mobilisation :
Communiqué de presse de L'ACDN - Association des centres dramatiques nationaux