ສຽງຂອງຍ່າ (la voix de ma grand-mère)

Durée estimée 1h
Studio de création
29 avril4 mai
Théâtre/Performance
Durée estimée 1h
Studio de création

Participation du public
La voix de votre grand-mère
Dans ce projet très intime et tourné vers ses origines, Vanasay questionne la présence (et l’absence) de sa grand-mère paternelle qu’elle n’a pas connue. Après avoir recueilli vos chagrins d’amour à l’occasion d’Echo en 2022, nous souhaitons vous proposer une nouvelle expérience autour du projet de Vanasay, entre intimité et histoire collective. + d'infos ici

Spectacle en laotien et français surtitré en français

Ce spectacle fait partie du parcours Traversée contemporaine :
Partez à la découverte d’auteurs et autrices contemporain·es
et bénéficiez- à partir de 2 spectacles - du tarif « Traversée »  : 15€ / spectacle
+ d’infos et réservation

Univers sonore

Tournée

• 29 avril au 4 mai 2024
Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
• 14 et 15 mai 2024
Théâtre des Îlets – centre dramatique national de Montluçon

Un projet de Vanasay Khamphommala

Peut-on faire renaître la voix d’une disparue ? Sur les traces de sa grand-mère laotienne, Vanasay Khamphommala met en partage une quête entre deux pays. Entre deux voix.
Création / Coproduction

La saison dernière, dans Écho, notre artiste compagnonne partait de ses chagrins d’amour pour raviver le mythe de la nymphe éplorée dans une performance de chair et de chant, burlesque et plastique. Pour cette nouvelle création, elle reprend la matière autobiographique comme moteur, dans un duo fantasmé avec sa grand-mère paternelle.
Celle-ci est morte en 1944, au Laos, à la naissance de son premier enfant, le père de Vanasay Khamphommala. D’elle ne subsistent ni photos, ni archives, ni dessins, seulement les récits de proches, recueillis en France et au Laos. Un fantôme se dessine par bribes et touches impressionnistes.
Un détail biographique résonne cependant plus fort : la grand-mère aurait été chanteuse. La performeuse va alors fantasmer un duo de voix par-delà la mort, dans une quête linguistique, acoustique, culturelle. La scénographie de Kim‑lan Nguyễn Thị puise dans un rituel laotien, la cérémonie du Baci, la forme du cercle autour duquel s’installent la centaine de spectateur·ices. Dans une grande proximité avec la performance, le public s’immerge dans un écosystème sonore nourri de sons du village natal, de bruits de jungle environnante. Comme toujours avec sa compagnie Lapsus chevelü, Vanasay Khamphommala aime déborder du théâtre dans un mix de médium – installation, texte, son, corps – à la lisière de la performance. ສຽງຂອງຍ່າ (la voix de ma grand-mère) renouvelle cet appétit pour un théâtre de sensations, qui se matérialise en un rituel de retrouvailles avec sa grand-mère, mais aussi avec tout un pan de son histoire et de la nôtre.

Avec
Vanasay Khamphommala
Somphet Khamphommala

et les voix de Sieng In Bounmisay, Naly Lokhamsay, Daly Hiangsomboun.


Collaboration artistique Thomas Christin
Installation acoustique Robin Meier Wiratunga
Installation plastique Kim lan Nguyễn Thi
Travail chorégraphique Olé Khamchanla
Costumes Vanasay Khamphommala, Marion Montel
Tissage Mai Bounmisay, Souksavanh Chanthavanh, Monkham Thongpanya
Régie générale, son, plateau Maël Fusillier
Création lumière,Régie lumière, plateau Léa Dhieux
Administration / production Kelly Angevine

Production Lapsus chevelü
Co-production TnBA – Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine; Théâtre des Îlets – Centre dramatique national de Montluçon; Théâtre Olympia – Centre dramatique national de Tours; Maison de la Culture d’Amiens, L’Atelier à spectacle – Scène conventionnée du Pays de Dreux; La Pop
Avec le soutien de la Région Centre-Val de Loire.
Avec le soutien de l’Institut français et de la Région Centre-Val de Loire pour la mobilité au Laos.
Avec le soutien de la compagnie FANGLAO (Vientiane) et du Traditional Arts and Ethnology Center (Luang Prabang).
Vanasay Khamphommala est lauréate MIRA de l’Institut français pour ce projet.
Lapsus chevelü est conventionnée par la DRAC Centre-Val de Loire.